Professeur de danse sportive et de salon Professionnelle et juge internationale

Biographie

Dès son plus jeune âge, Nathalie baigne dans un environnement musical, sportif et artistique et sa vie est composée de voyages.

André Delcroix Son père André DELCROIX , originaire du Nord de la France et membre de l’AFVA ( Association Française de la Voltige Aérienne) partage sa vie entre l’Allemagne, la France et la Suisse pour gérer ses affaires. Parallèlement à ses activités professionnelles, il s’intéresse à la peinture, la musique (il joue du violon et danse les claquettes) mais il se passionne également pour les sports à risques comme la course automobile et la voltige acrobatique aérienne qu’il pratique régulièrement. Lorsqu’il décide de se lancer dans la voltige acrobatique aérienne de compétition et de faire l’acquisition d’un zlin 326 Trener, fameux avion de voltige tchèque, il contacte alors le champion du monde de l’époque pour le former:  Ladislav BEZAK ladislav-bezak-champion, premier pilote au monde à réussir la fameuse figure de « LOMCOVAK », grâce à laquelle, il obtient le premier titre de champion du monde.  C’est ainsi qu’il fait la connaissance de la petite sœur de ce dernier: Olga dont il tombe amoureux. Olga quitte alors Prague pour la France.

Nathalie naît en France mais très vite ses parents se séparent et elle partage alors sa vie entre la France  où elle réside avec sa mère, la Suisse où vit son père et l’Allemagne où son oncle (le  champion du monde) a obtenu l’asile politique avec sa famille après qu’ils aient fui la République Tchèque.quick-exclusiv-journal-allemand-page-1

Sous l’impulsion de son père, Nathalie chausse ses premiers skis à 18 mois et fait sa première compétition de ski en Suisse à 6 ans. Elle obtient la seconde place au grand mécontentement de son père, qui lui organise alors un entraînement beaucoup plus stricte car il veut en faire une championne…… comme il l’a fait jadis avec sa première fille, qui entraînée par Ladislav BEZAK devint à son tour la première Française championne du monde de voltige acrobatique aérienne .

Malheureusement, Nathalie perd son père à l’âge de 9 ans lorsque celui-ci décède tragiquement lors d’un accident de voiture. Dès lors le ski ne restera plus qu’une activité de loisirs… mais Nathalie gardera toute sa vie cet esprit de compétition que lui aura sans aucun doute inculqué son père.

De sa mère Olga BEZAKOVA, elle hérite le goût de la musique, de la danse ainsi..qu’une capacité certaine pour le travail. (Racines slaves obligent!).  Olga joue du piano et avant de quitter Prague pour la France danse dans le fameux groupe de danses folkloriques tchèque  » Joseph VYCPALEK », un des représentants officiel de l’ancienne Tchécoslovaquie à l’étranger.olga1

C’est dans ce contexte qu’Olga arpentera dans les années 60 les scènes de prestigieuses salles de spectacle de l’époque:

 -Palais Chaillot, Paris

 -Palais du Festival et du Cinéma, Cannes

 -Théâtre de l’Antiquité, Orange…

Elle sillonnera également les scènes de la côte d ‘Azur, la Pologne, l’ex Yougoslavie, La Belqique, la Hollande mais aussi de l’Italie où son groupe remportera le premier prix du festival de l’Agrigento en Sicile.

C’est dans ce contexte familial que Nathalie grandit et commence à 6 ans, parallèlement au ski, le ballet classique A 8 ans , elle entre au conservatoire de Tourcoingimage001. Solfège, chorale , piano, ballet feront alors partie de son quotidien jusqu’à son adolescence. A 16 ans, Nathalie arrête le conservatoire pour se consacrer à ses études mais continue la danse, sa passion, et  en plus de ses propres cours,enseigne le ballet aux enfants dans une école de danse locale. A cette période , sa mère l’emmène dans un cours de danses de salon… Nathalie ne s’intéresse pas plus que cela à ces  danses de « vieux « selon elle, jusqu’au jour où elle voit en spectacle un couple de professionnels… C’est une véritable révélation! La danse de couple entre alors dans sa vie mais à 17 ans pas question d’en faire un métier, ses étude restent sa priorité.

Son bac avec mention en poche, Nathalie part faire ses études sur Lille. Après l’obtention de son BTS Commerce International, elle prend une année sabbatique pour partir à l’étranger afin de parfaire ses langues (anglais , allemand, tchèque parlés couramment) où elle cumule divers contrats saisonniers. De retour sur Lille , elle entre en école de commerce pour un second cycle en Marketing International. Dans le cadre de ses études , elle passera alors 3 mois dans le service import/export d’une entreprise tchèque à Prague et 6 mois dans une entreprise américaine aux USA sous la houlette de Camille PRIMM, Directrice et Fondatrice du Global Technology Center , nominée 3 fois « business woman of the year » de son Etat et première femme présidente du Rotary Club à Charlotte en Caroline du Nord.

De retour en Europe et une fois le master de Marketing décroché, Nathalie décline la proposition de travail offerte par Camille Primm  aux USA pour se lancer à fond dans sa passion. Elle décide que la célèbre chanson de Starmania «  le blues du business man » où « il aurait voulu être un artiste », « n’est pas heureux mais en a l’air » … ne sera pas pour elle.  Elle se lance alors corps et âme dans la danse sportive..

Dès lors s’ouvre à elle une carrière internationale de danseuse professionnelle qui l’emmènera pendant près de 13 années (1995-2006) aux 4 coins du monde.

Parallèlement, elle devient professeur de danse, diplômée au plus haut niveau de l’AMDF (Académie des Maîtres de Danse de France), entraîneur de danses sportives, coach pour compétiteurs et professionnels, juge international.